lundi 26 mars 2007

Quoi, ma gueule...

"Quoi ma gueule ?
Qu'est-ce qu'elle a ma gueule ?
Quelque chose qui ne va pas ?
Elle ne te revient pas ?
Oh je sais que tu n'as rien dit
C'est ton œil que je prends au mot"

(je ne vous mets pas la partition, vous connaissez la mélodie...)

Si je reprends à mon compte ces paroles, c'est que vendredi matin, à la cafèt. au boulot, tout le monde regardait ma gueule. Bon, d'accord, le jeudi soir, je m'étais couchée les cheveux mouillés et ma coupe, courte, laissait un peu à désirer au niveau "uniformité" mais était-ce réellement une raison pour glousser autant en voyant les "quelques" mèches rebelles et les "rebiques" ? Faut croire que oui puisque même les moins "fashion victim" rigolaient...

Remarquez, ce matin, c'était pas mieux : tout le monde regardait mes pieds... forcément, j'avais oublié de mettre mes chaussures et je suis arrivée au boulot en tongs ! C'est en sortant de la voiture et en voyant le givre dans les champs que je me suis rendue compte de mon "erreur".

Donc, cher Johnny, si vous le souhaitez, je peux vous composer une nouvelle chanson : "quoi mes pieds, qu'est-ce qu'ils ont mes pieds".

A bientôt si vous le voulez bien,

11 commentaires:

  1. ... et bien, si ca c'est pas du Zag


    felicitations, un sourire, que dis-je un eclat de rire ce jour etait pas garantit ... tu as reussi... merci

    RépondreSupprimer
  2. A 16h00, finalement, mes tongs étaient presque de saison puisqu'il faisait (relativement) chaud...

    J'espère que le rire a détourné un peu ton attention de la douleur, Val...

    RépondreSupprimer
  3. tu n'imagines meme pas, le fou rire qui s'en est suivi a 16H (GMT ;-); quand en partant du boulot a pied, pour aller chez le doc... (ben oui a parler de douleur tu ne pensais pas si bien dire (ou alors tu sous marines;-) )mais je m'egare) je traversais une pelouse humide...tres humide...sentant ca, je regarde betement mes pieds et je realise que ....

    non je suis pas en tong...

    ... mais avec ces petit mocassins d'ete dont les coutures ne sont pas etanches....qui me servent de chaussons a la maison.

    ce matin, enregistree au compteur, ou pas, je suis passee... tu as emis ton billet, plus tard... et je suis repassee (comptee ou pas) .... j'ai ri ... ce soir j'ai eclater de rire ... du coup je re re passe (compteur????)

    malgre la douleur ...physique (pas grave) c'etait finalement une blog journee, euh... bonne journee.

    a demain

    RépondreSupprimer
  4. Tu vois, Val, toi en mocassins et moi en tongs, on fait la paire... de chaussures ;-)

    Quant au compteur, ma foi, Mister tenant ses promesses, je sais maintenant que certains visiteurs utilisent Firefox et que d'autres ont un Macintosh... drôlement utile, non ? ;-) En revanche, le "compteur" ne me dit pas la couleur des chaussettes !

    RépondreSupprimer
  5. juste .....
    je ne sais pas où en sont les statistiques (que j'epère bonnes, hein ;-))
    mais il faut noter quand même 81 conultations de ton profil ....de là à en déduire quelque chose .....

    bizzzzz
    panul
    PS : tong ??????? mais il fait si chaud chez toi ?????

    RépondreSupprimer
  6. Salut Panul,

    Bouge pas, un des prochains billets aura pour objet les fameuses "stat"...

    Quant à la chaleur, non, elle n'est pas suffisante pour 85% de la population helvétique... et moi, quand je pars par erreur en tongs, j'assume et essaie de voir le bon côté des choses, du moins à 16h00, où j'ai passé dans le groupe des 15% qui trouve que si, il fait "assez" chaud... Remarque, hein, hier après-midi, j'en ai vu en shorts !

    RépondreSupprimer
  7. t'es ptêtre Jojo, mais si ton ramage ressemble à ton plumage....

    RépondreSupprimer
  8. et là, il est temps de relire le billet publié il n'y a pas si longtemps "en dessous de la ceinture" ... hummmm .... ;;;-)))))

    RépondreSupprimer
  9. Panul, pour sûr que si j'avais mis mes tongs ce jour-là, ça ne serait pas arrivé... ;-)

    RépondreSupprimer
  10. Moi j'utilise Firefox pour venir te lire!

    Bisous
    Tiph

    RépondreSupprimer