lundi 11 avril 2016

Un sapin de Noël


"Il est super, Mini (10 ans), ton dessin !"
"Merci, Maman"

"C'est quoi ?" demande Tom Pouce (6 ans) ? 
Et moi de répondre ironiquement : "tu vois bien, c'est un sapin de Noël".

Tom Pouce de se gratter la tête et de demander, l'air très sérieux : "ah bon, il faut tourner le dessin dans quel sens pour voir le sapin ?" 

A bientôt si vous le voulez bien. 

mardi 22 mars 2016

Il s'appelle Alex

Quatre lettres pour six mois où, en tant que mère, j'ai été secondée, appuyée, efficacement et avec beaucoup de bienveillance, par un jeune homme au pair : 20 ans, toutes ses dents (je crois), un éternel bonnet tricoté main vissé sur la tête, une planche à roulettes dans la main ou sous le pied.... 

Six mois où, me racontant pudiquement ses déboires avec quelques (jeunes) femmes, me parlant de son pays d'origine - la Moldavie - et sa terre d'accueil - l'Italie - il a pris une place importante dans la vie de mes enfants : il a su nouer une véritable relation avec Junior, 13 ans, malgré le fait que mon aîné soit un éternel fâché contre la vie - et les adultes -, il a été capable de composer avec l'esprit fantasque de Mini, 11 ans, qui pense que tout le monde classe ses morceaux de poulet selon la taille dans une assiette avant de les manger, et les singularités de Tom Pouce - 6 ans - qui mange du salami en guise de dessert et qui ne boit que du jus de pomme au petit déjeuner.... 

J'en suis même arrivée à le considérer comme un quatrième fils, à qui je souhaiterais de prendre son envol - des études de droit dans le viseur - mais que j'aimerais garder "à la maison".

Bref, jeudi soir, il arrivera au terme de son contrat et moi, au bout d'une période où je savais que "ça roulait" : je l'admets, c'est le coeur lourd que je vais prendre congé de lui ! 

Et vous, quelle maman de jour, quel-le prof ou quelle autre personne a joué un rôle important dans la vie de vos enfants - et de la vôtre par effet ricochet ? 

Merci, Alex ! 

A bientôt si vous le voulez bien, 

samedi 19 mars 2016

On m'a parlé....

... d'un film dans lequel le personnage principal avait trouvé une manière bien particulière de classer sa musique : non pas sur base de l'interprète, non pas en tenant compte du compositeur, juste en prenant ses souvenirs comme critère, le temps qui passe comme fil conducteur.

Ma mémoire à moi est tellement mauvaise que j'ai posté mon billet avant même qu'il ne soit terminé : "publier" et "enregistrer" sont pourtant deux boutons fort différents ! 

Ainsi, je doute que mes souvenirs soient assez fiables pour classer toute "ma" musique mais il est des morceaux qui sont gravés en moi, à tout jamais. 

Tenez, il y a "j'arrive", que j'ai écouté en boucle, durant le temps - infini - que prend un voyage en train entre Bâle et Neuchâtel, parce que j'avais appris dans une cabine téléphonique la mort de mon père alors que j'avais à peine 20 ans.


Il y a, presque deux décennies plus tard, "en cloque", à peine avais-je eu sous les yeux une petite croix sur un test... Elle a maintenant 13 ans, cette petite "croix", mesure 1m70 et chausse du 44...


Un peu avant, il y avait eu le boléro, souvenir d'une nuit d'amour parfaite... 


Le film que j'évoque en début de billet, je ne l'ai pas vu mais je me demande si son héro avait aussi "organisé" sa vie sur la base d'odeurs. Parce que là, ma mémoire est plus fiable : entre le fumet des Klösse de ma grand-mère quand j'avais 7 ans, le parfum Anaïs Anaïs du 24 décembre 1986 et le capuccino parfait du 22 juin 1998, elles sont nombreuses, les odeurs qui m'accompagnent, qui me font sourire, qui me mettent le coeur en vrac et le coeur en chamade.... 

Les photos, elles, me laissent généralement de marbre, sauf celles qui ont été prises durant les premières heures de vie de Tom Pouce (6 ans maintenant), alors qu'il se trouvait dans une petite boîte que j'ai toujours appelée "tupperware" et que le corps médical qualifiait de "couveuse"...  

Bref, ma mémoire, elle est olfactive avant tout, auditive souvent. Et la vôtre, elle est comment ? 

A bientôt si vous le voulez bien,



jeudi 17 mars 2016

Les vitamines...

Il paraît qu'on les trouve dans les oranges, les kiwis, la mangue, le pamplemousse. Il paraît qu'elles sont nécessaires au bon fonctionnement de l'organisme. 

Résultat de recherche d'images pour "fruits"Toutefois, même si on en consomme régulièrement, par goût ou par obligation, il se peut - à tout le moins dans mon cas - que parfois, ça ne suffise pas : il est des matins où "ça ne veut pas", où "on se traîne", où on a juste envie de se camoufler sous la couette mais parce qu'on est des adultes responsables, travailleurs et consciencieux, on se pousse, on se met une claque et on avance, on essaie au moins de ne pas reculer...

Ces matins-là, j'ai ma petite astuce pour remettre un brin d'énergie dans mon moral (à défaut d'être capable de me faire passer le contenu d'une cafetière entière par IV) : ma playlist "de la mort qui tue", une succession de morceaux qui me le sourire, qui "déplombent" un peu...

Je vous livre donc en primeur les quatre morceaux qui me sont le plus utiles certains jours, deux récents et deux pour lesquels le terme "vieux" est trop "récent" : 



A votre tour, quels sont les morceaux qui vous redonnent de l'élan ? 

A bientôt si vous le voulez bien,

mardi 15 mars 2016

J'aurais pas dû...

Résultat de recherche d'images pour "calculatrice" 
... me spécialiser en assurances sociales, c'est nul, les assurances sociales : c'est du droit fiscal que j'aurais dû faire : hier, j'ai essayé de remplir ma déclaration d'impôts...

L'ennui, c'est que je n'ai déjà même pas réussi à télécharger le logiciel nécessaire à cette fin : faut-il d'abord que je fasse des études d'informatique ? C'est dire si je suis loin de l'envoi pour la date butoir du 15 mars. Tiens, c'est aujourd'hui, le 15 mars ! 

Et vous, elle vous donne du fil à retordre ou vous savez rester zen face à vos contributions publiques ? 

A bientôt si vous le voulez bien,