lundi 12 novembre 2007

Le masque

Dans le monde virtuel du net (forum et blog en particulier), j'ai longtemps vu la vie en "noir-blanc" : il y avait tout d'abord ceux et celles que je connaissais déjà "dans la vraie vie" et dont la présence sur mon blog notamment n'était qu'un autre moyen d'échanger, la cafét' du boulot ne se prêtant pas forcément à certaines conversations.

Il y avait ensuite ceux et celles que je ne connaissais pas et que j'identifiais uniquement par leur pseudo, auquel se sont ajoutés, au fil du temps, des détails, majeurs ou mineurs. Toutefois, même si cet assemblage hétéroclite pouvait former parfois un tableau bien plus personnel et plus précis que la connaissance que j'ai de ma voisine de bureau, il n'a longtemps pas été question, pour moi, que le virtuel glisse dans le réel.

Par trois fois, cependant, j'ai passé dans le "gris" : j'ai quitté le monde virtuel, j'ai déposé le pseudo au profit d'un prénom, pour oser une rencontre en chair et en os.

A chaque fois, avec l'énorme crainte que l'autre ait surtout été séduit par le masque et ses paillettes, par le velours et la soie, par les perles et les brillants : derrière l'écran, lorsqu'on ne voit que les mots et les phrases, l'image qu'on se fait d'une personne est forcément différente de la réalité. Et il se pose bien sûr la question de savoir si ce "masque" tiendra face à un gros nez, un rire qu'on avait cru plus léger ou une furieuse tendance à jurer dans un embouteillage .

Aujourd'hui, spontanément, j'ai accepté le principe d'une quatrième rencontre : si l'idée de poursuivre de vive voix des conversations ébauchées ici, de préciser des événements esquissés sur le clavier est très séduisante, il n'en demeure pas moins que Madame Poppins, elle a... la trouille, malgré les trois premières rencontres dont elle garde un excellent souvenir !

Et vous, déjà franchi le pas ou votre monde virtuel s'éteint-il en même temps que votre ordinateur ?

A bientôt si vous le voulez bien,

35 commentaires:

  1. Non je n'ai jamais franchis le rubicon. Pas évident du tout en fait. Bon de toute façon la Suisse c'est loin mais il y a sans doute la peur de décevoir et le "plus rien comme avant de toute façon".

    Pour ce qui est de votre quatrième rencontre, "l'autre" a sans doute autant la trouille que vous. Bonne chance.

    Bon sur ceux je suis toujours effrayé par le "avez-vous retrouvé une vie sexuelle digne de ce nom depuis l'accouchement".

    Arf

    Nouwanda

    RépondreSupprimer
  2. Pour ma part, j'ai toujours eu peur de rencontrer dans la "vraie vie" les gens que je croise sur le net, comme si ces derniers n'étaient pas de chaire et d'os, comme s'ils ne faisaient pas vraiment partie de ma "vraie vie".

    Finalement, je me suis rendu compte qu'ils en faisaient non seulement partie, mais que je passais plus de temps à échanger avec eux qu'avec certains de mes amis.

    Cela n'a jamais empêché, au moment de la rencontre, la trouille qui se blottit dans l'estomac... "Serons-nous à la hauteur ?"...

    N'ayant jusqu'ici jamais été "déçu", j'ai naïvement envie de croire que sur le net il en va des affinités comme dans la vie : ce qui s'échange de vrai est "vrai", et très vite se "reconnaissent" des individus que la vie avait jusqu'ici tenus éloignés.

    Même : j'aime à me dire que l'aventure du net me permet de rencontrer des gens désormais chers que les aléas de ma "varie vie" ne m'auraient sans doute jamais permis de croiser.

    Je garde ainsi un excellent souvenir de samedi soir et ne regrette vraiment pas (au contraire) d'avoir osé "franchir le Rubicon".

    Avec mon amitié.

    RépondreSupprimer
  3. bon il est tard je sais hein !

    Moi je suis déjà passée du côté de la force obscure, mais pas de bloggeur à bloggeur, je dirais de tchateur à tchateur...
    Te dit pas, le trouillomètre à zéro ! Mais c'était très sympa.
    bises

    RépondreSupprimer
  4. j'ai passé plusieurs fois le miroir, je sais une chose..chaque fois que j'ai eu envie de rencontrer l'autre, il en a découlé une amitié qui perdure toujours des années après. Les rares fois ou j'ai accepté une rencontre sans en ressentir plus que cela le besoin...le réel a confirmé mes réserves :)

    RépondreSupprimer
  5. trouille, tjs, déçue pas encore.

    mm une rencontre virtuelle qui a débouché sur une vraie amitié; j'aurais pas cru...

    bisous

    RépondreSupprimer
  6. Ca ne s'est jamais fait jusqu'alors, mais je trouve cette perspective plutot amusante et intéressante.
    Car derrière les avatars il y a bien une personne, une histoire, des sentiments, des idées... Bref, nous quoi.
    Je te souhaite un beau moment de rencontre en tout cas.

    RépondreSupprimer
  7. Je n'ai encore jamais passé par là... mais je peux aisément imaginer que la rencontre doit être mélangée d'exitation et de craintes. En absolu, je me dis que le virtuel est un moyen comme un autre de se faire de nouveaux amis, connaissances, copains, maris ou femmes. LA rencontre n'engage en rien, si ce n'est une hypothétique déception, mais tu auras au moins essayer.

    Je suis certaine que l'autre y pense autant que toi et j'aimerais être une mouche ce jour-là juste pour voir.

    Tu nous raconteras, hein ?

    Bises à tous.

    RépondreSupprimer
  8. Il n'y a pas, à mon sens que les rencontres du Net.
    Je suis passé du gris très foncé au blanc pur. Voici comment.
    Je suis fou passionné de musique baroque et tout particulièrement d'un instrument: la viole de gambe. A une époque, j'étais "rédac'chef" du journal d'une association pour la promotion de cet instrument. Le contenu du journal comportait des entretiens avec des musiciens. L'une d'entre eux, immense liane brune (elle mesure 1.90m), allemande ne m'était pas totalement inconnue: je connaissais son visage et sa silhouette (les 2 plus qu'avenants) par les pochettes de CD. Je prends contact par e mail pour une interview par téléphone ( en anglais, car son français vaut bien mon allemand). Au jour dit, une sorte de timidité mutuelle préside aux débuts de la conversation qui durera ...2h50
    Puis nous échangeons quelques e mails. 3 mois plus tard, elle vient donner un concert près de chez moi avec son mari luthiste. Ils ont changé leur programme, sont restés 3 jours à la maison.
    Ils sont revenus faire un concert à la maison quand nous avons fêté nos 30 ans de mariage.
    Nous avons passé quelques jours chez eux.
    Et ainsi de suite.
    La différence avec les rencontres du net: nous avons tous les 4 une passion commune pour la musique baroque qui nous quasi-dévore. Les rencontres du net se font souvent par une accroche sur un point, un détail d'intérêt.
    Quel qu'en soit le mode, la rencontre de l'autre est toujours positive: même si ça ne "marche" pas on apprend comment ne pas commettre l'erreur qui...

    A tous ceux qui fréquentent ce blog: je suis prêt à vous rencontrer et parler, et rire, et ... J'espère que tu seras des nôtres Madame Poppins.
    On pourrait faire un peu le pendant des Cuk.days: les Poppins meetings

    RépondreSupprimer
  9. 100% pour les Poppins meetings

    Mais combien serions-nous ?

    RépondreSupprimer
  10. que dire si ce n'est une envie d'etre sur la "5eme tentative" ;-))

    des bises MP, ton masque, je suis sure que, a paillette ou non, avec ou sans masquara dessous, tu le retires avec panache!

    Lunap

    RépondreSupprimer
  11. Ah non, j'ai jamais osé.

    Faut dire que je suis :
    1. Particulièrement introverti
    2. J'ai toujours le trouillomètre à zéro, sauf (et bizarrement) si je dois parler en publique.

    Bref, j'aime pas voir de nouvelles personnes. Ou plutôt je n'ose pas. Pourtant, lorsque "Madame" me force (souvent) je ne le regrète jamais.

    Allez comprendre.

    Mais pour l'instant, Edgar reste Edgar.

    RépondreSupprimer
  12. À Montréal, tous les premiers mercredis du mois, se tient le Yulblog, sympathique réunion qui nous donne l'occasion de passer du monde virtuel au monde réel.
    Une occasion mensuelle de savoir qui est derrière le pseudo, et aussi, éventuellement, de développer de belles amitiés bien réelles.

    RépondreSupprimer
  13. calme toi, respire...

    "tu n'es pas aussi pire que tu veux bien le faire croire"

    au clavier ou au cafe ... t'es toi et c'est qqun de genial que j'ai rencontre!

    a quand la prochaine?
    val

    RépondreSupprimer
  14. Cela m'a été proposé quelques fois, toujours refusé.

    Le réel est déjà chargé de rencontres, je me bats pour que cela ne prenne pas toute la place. Le virtuel c'est léger, léger... :-) "Trois p'tits tours et puis s'en vont!" J'adore!

    RépondreSupprimer
  15. J'ai mon blog depuis bientôt 2 ans et j'ai déjà rencontré une bonne dizaine de personnes dont quelques rencontres de bébés bloggeurs... mais comme je te l'ai déjà dit, j'ai recontré mon homme sur le net et d'autres avant lui, donc c'est une "pratique" qui est entrée dans mes moeurs on peut dire ça comme ça! parfois je n'ai rien à dire "en vrai" à la personne qui se trouve face à moi et ça c'est toujours déroutant mais bon, une rencontre ne signifie pas devenir les meilleurs amis du monde, je ne me formalise jamais... et d'autres fois, une relation se tisse et c'est agréable...

    RépondreSupprimer
  16. Juste encore, "le masque" pas d'accord. Ou pas si simple. Le "réel" est plein de masques, le virtuel peut parfois autoriser une parole vraie. Le masque est partout et prétendre qu'il n'est pas peut parfois encore être... un masque!

    RépondreSupprimer
  17. La vie virtuelle, aussi remplie soit-elle, n'a pas vraiment de sens si on se limite à elle. J'en suis à plus d'une quinzaine de rencontres de blog, avec zéro regrets, beaucoup de bons moments... et certains liens désormais très fort.
    Si on est sincère dans les mots, le "masque" est incomplet, certes, mais il n'en est pas faux pour autant.

    RépondreSupprimer
  18. J'ai rencontré plusieurs fois des gens que j'avais "connus" sur des forums - ce sont presque tous devenus de bons amis. Il faut dire qu'à chaque fois, une passion commune motivait la rencontre. Mais je ressentais bien ces petites appréhensions, avant chaque rencontre, qui donnent envie, de rebrousser chemin à la dernière minute. Il ne faut surtout pas le faire! ;-)
    Bonne chance!

    RépondreSupprimer
  19. non mais j'ai si peu d'expérience d'ailleurs je ne viens que sur un sul blog le tien! et comme j'ai la chance de te connaître je suis comblée... bonne soirée Alicia

    RépondreSupprimer
  20. J'en ai eu l'occasion une fois, récemment d'ailleurs, j'ai failli annuler 50 fois, j'ai été imbuvable au boulot pendant toute la semaine précédant la rencontre tellement j'étais stressée par l'événement... et puis je me suis botté moi-même le derrière, me disant que si je me dégonflais je m'en voudrais trèèès longtemps.
    Pas fastoche quand on est (très) timide !
    Et oh la la la, qu'est-ce que je ne regrette pas, ce fut une chouette journée avec plein de supers rencontres... (En plus d'être fière de moi d'avoir "osé" franchir la ligne !)
    Dur de se mettre en jeu "en vrai", n'est-ce pas ?

    RépondreSupprimer
  21. Jamais osé.
    Je n'ai mon blog que depuis qq mois, je ne l'entretiens plus régulièrement faute de temps, ce n'est donc pas par son biais qu'une rencontre pourrait se produire.
    Par contre, je me suis liée à plusieurs personnes via des listes de discussions, une en particulier avec qui nous échangions de longs messages plusieurs fois par semaine. La relation s'est délitée toute seule, au fil du temps, en fait après que nous ayons évoqué la possibilité d'une rencontre. Trouille des deux cotés par anticipation sans doute...

    RépondreSupprimer
  22. Re-bonjour Madame P.

    J'avais commente il y a bien longtemps un de vos textes, au sujet des problemes acoustiques nocturnes que vous partages avec ma femme ;-)

    Juste un petit mot pour vous dire que j'utilise internet depuis 1996, que j'ai longtemps refuse de rencontrer quique ce soit (en provenance du Net) et que lorsque j'ai franchi le pas, j'ai finalement rencontre ma femme, un de mes meilleurs amis et plusieurs autres personnes tres sympathiques.

    Mon conseil : si vous "sentez bien" la personne, n'hesitez pas !

    PS : c'est toujours un plaisir de vous lire

    RépondreSupprimer
  23. Ben en faite oui, mes meilleurs amies je les connais grace au net!

    C'était sur un forum ou toutes les mamans qui allait accoucher a un certains mois ce retrouvait, il y a eu affinitée et nous avons crée notre propre forum. Très vite on c'est mises a ce rencontrer, a passer les vacances par ci-par la (du sud de la france en passant par le danemark quand même!!) et finalement nous sommes devenue de super copines, ca fais 3 ans qu'on ce voit régulièrement, qu'on fais des rencontres... Une copine va justement venir cet hiver pour passer 10jours chez nous!Prochaine rencontre général (20 bonnes femmes et leurs bébés) en Auvergne au printemps!

    Et c'est quand tu veux que tu peux venir a la maison, gouter une tarte aux pommes meringuée! ;-)

    RépondreSupprimer
  24. J'ai eu la chance de rencontrer une personne qui pointe son nez de tps en tps sur ton blogg, et passée la minute d'appréhension (hum je ne parle pas des jours précédant la dite rencontre!),plus de gène, seulement le plaisir de la voir "en vrai" et la drôle d'impression de la connaitre depuis longtemps.

    Et tout comme Lunap, je pose ma candidature à la candidature pour la 5ème rencontre (on peut faire un tir groupé avec la mangeuse de boudoirs)

    Biz
    Bidule

    RépondreSupprimer
  25. Nouwanda, la Suisse, c'est loin et c'est bien pour ça que j'adore être lue par des Québecois : là, c'est carrément hyper loin !

    Coacoa, c'est exactement ça : on peut rencontrer des gens sur le net qu'on n'aurait jamais croisé dans la "vraie" vie, entre boulot, famille, copains et autres soucis, à tout le temps courir. Quant à samedi, je n'ai qu'un seul "regret" : que la soupe ait été aussi explosive !

    Natpointg, comment peut-on avoir le trouillomètre à zéro quand on survit à des dims qui ne tiennent pas en place ? ;-)

    Souslesmots, finalement, alors, qu'est-ce qui a fait que tu as accepté malgré la réserve la rencontre ?

    Atropine, t'en fais pas : je vais pas débarquer à l'improviste pour te déposer l'écharpe ;-)

    Cloudy, tu l'as si bien dit : derrière un pseudo et un avatar, il y a une personne et l'écran empêche le timbre de la voix, le rire, le regard surtout.

    Sylphide, une mouche ? Je veux pas avoir un rendez-vous avec une mouche, moi !

    Franklin, elle est jolie, cette anecdote : j'adore l'idée d'une conversation de 2h50 après un début un peu gêné. Et le concert à la maison pour l'anniversaire de mariage, ouahh, ça, c'est super classe !

    :-)))) Les Poppins' meetings : et pourquoi pas le parapluie Poppins, le pull Poppins et la tasse à thé Poppins !

    Lunap, mince, oui, t'as raison : faut pas que j'oublie de me mettre du mascara !

    Edgar, tiens, c'est amusant : moi non plus, je n'ai pas la frousse de parler en public. Bon, donc, le meilleur moyen de faire votre connaissance, c'est... de connaître votre femme !

    En direct des îles, dans une grande réunion, en fait, ça irait : je me sentirais un peu noyée dans la masse. Et je note : si jamais, je passe une fois à Montréal....

    Val, fallait-il que je sois convaincue, moi, pour confier Junior à ses cousines, faire trois heures de voiture et venir dormir chez la mère, inconnue, d'une presque inconnue : j'ai jamais regretté. Si, une chose : qu'il soit si difficile de remettre ça !

    Sugus, as-tu un signe distinctif, que je puisse au moins te reconnaître si je devais un jour croiser ta route ? Et t'as raison : le terme "masque" n'est pas bon, du moins pas exact et il serait peut-être plus juste de dire que le contact par le clavier est une facette, pas un masque.

    Carole, ayant rencontré mon mari par petites annonces (je suis vieille : c'était "papier", pas sur le net), je ne devrais pas avoir cette appréhension en fait. Et t'as raison : pourquoi cette façon de rencontrer des gens n'entrerait-elle pas dans mes moeurs à moi aussi ?

    STV, je dois être assez vieux jeu, moi : cela ne me semble pas impossible d'échanger durant des semaines, des mois, voire des années avec une personne que je n'ai pas rencontrée "en vrai".

    Encre, je note "ne pas rebrousser chemin" !

    Alicia ;-) Finalement, ce qui est "dingue", c'est qu'on se croise plus souvent sur le blog que dans la vie ! Vivement notre prochain repas !

    Je rêve, "dur de se mettre en jeu pour de vrai" : c'est exactement ça ! Je vais essayer de ne pas être imbuvable durant la semaine précédente : ça leur fera un changement, à mes collègues, je suis imbuvable de nature ;-)

    Dominique, oh, c'est vraiment dommage, ça, de voir une relation qui s'effiloche juste au moment où la rencontre aurait pu se faire...

    Jérôme, comment pourrais-je oublier un homme dont la femme souffre du même "mal" que moi ;-) Et je ne vais pas hésiter puisque, allez savoir pourquoi, je la sens bien, cette personne.

    Claire, ouahh, ça, c'est quand même "magique" de pouvoir voyager ainsi en Europe grâce à des liens sur le net. Surtout quand ces liens s'établissent dans la durée ! Quant à la tarte, ma foi, je vais y réfléchir ;-)

    Excellente soirée à toutes et tous,

    RépondreSupprimer
  26. Euhh, Bidule, j'vois pas bien de qui tu parles ;-)

    RépondreSupprimer
  27. ":-)))) Les Poppins' meetings : et pourquoi pas le parapluie Poppins, le pull Poppins et la tasse à thé Poppins !"
    OK, mais il y a les Tribulations de Madame Poppins qui reste un lien indispensable.
    "(elle) m'énerve.... parce qu'(elle) me manque : la vie sans (elle), c'est un peu comme une soupe qui manque de sel."

    RépondreSupprimer
  28. Madame Poppins, je pense que ces deux fois là, j'ai voulu dépasser une image que l'on me renvoie souvent, et qui n'est pas forcément fausse d'ailleurs : celle d'une sauvage à tendance asociale :) au lieu de suivre mon instinct.

    Pour exemple, cette année je suis partie en vacances une semaine voir une "rencontre" blog, ensuite elle est venue a son tour une semaine en vacances chez moi cet été...800km et une évidence.

    Donc..pour moi si pas d'évidence. .. ;)

    RépondreSupprimer
  29. coucou

    ca c'est vrai que l'image qu'on a d'u ne personne derriere ces mots est differente. Je n'arrive toujours pas a t'imaginer blonde apres toutes ces annees ou pourtant tu ne manques pas de nous le dire ;))) Dis si un jour on se voit, tu te teindras en brune ;))) Bon et alors cette rencontree tu nous la raconte.

    Bisous

    RépondreSupprimer
  30. Pour les boudoirs? Demande à Lunap !
    biz
    Bidule

    RépondreSupprimer
  31. Ahhhhhhhhhhhhhhhh, si seulement !

    (Soupir)

    Bon, et pour la 6ème rencontre ???

    Traversons le miroir, soyons fous !!! (je dis ça, mais quelle angoisse ;-))

    Anneciel

    RépondreSupprimer
  32. Isabelle Dujeudi18 nov. 2007 à 22:56:00

    Pour ma part, j'ai rencontré une seule fois une personne par le biais du net. Dans un premier temps, cela s'est opéré par le téléphone professionnel. Elle était tellement enjouée à chaque appel, si agréable, drôle, joyeuse, pétillante et pleine de vie. Il est vrai que cela me donnait vraiment envie de la rencontrer. Elle est mère de famille, moi aussi. Elle travaille à temps partiel, moi aussi. Elle a un Mister à la maison qui fait la pluie et le beau temps, moi aussi. Du reste, elle me disait "il faut qu'on prenne un café ensemble". Et puis spontanément, elle m'a fait partager son blog car dans un billet qu'elle avait écrit, une partie de celui-ci pouvait me concerner, pensait-elle. Elle avait raison. Là, tout en cheminant à travers ces liasses de billets, je dois dire que j'ai découvert une femme formidable, attachante et si sensible à la vie, la sienne et celles des autres. A travers ses billets, je découvrais un peu de son univers. Et puis un jour, au détours d'un rendez-vous avec un "ponte" de l'entreprise, elle est venue me dire bonjour dans mon bel aquarium de verre. Elle s'est présentée et je me suis sentie tellement touchée par sa spontanéité, son sourire.Je profite de ces quelques lignes pour la remercier sincèrement de s'être si gentillement présentée à moi. Merci à Mme Poppins...pour avoir eu le courage de franchir le pas pour la quatrième fois...Pour moi, c'était la première fois.Un vrai moment d'authenticité.

    RépondreSupprimer
  33. Isabelle Dujeudi, c'est pas malin, là, vos lignes : je suis toute touchée ! Faut dire que dans un monde de "grands pontes" (ou qui se croient), c'est tellement agréable de rire avec vous.... le jeudi !

    RépondreSupprimer
  34. Voyez-vous Madame Poppins, j'avais très envie de vous témoigner tout cela, mais comme je n'ai que votre blog pour vous y déposer des mots, j'ai pris un risque virtuel. Là aussi c'était une première fois.
    Je me réjouis de pouvoir "pontifier" tout en légèreté un de ces prochains jeudis (le vendredi ça va aussi, c'est à choix), histoire de rigoler un peu, ou même beaucoup, je suis partante.
    D'ici-là, chère Madame Poppins, remettez-vous de vos émotions, il y en aura d'autres...Bien amicalement à vous.

    RépondreSupprimer
  35. Heu...correction
    Anonyme c'est isabelle Dujeudi...

    RépondreSupprimer