vendredi 1 août 2008

Questions

Depuis 38 ans que je me promène sur la planète, je réalise chaque jour que je vis dans un monde où les questions sont plus nombreuses que les réponses. 

La preuve ? Que diriez-vous si, au milieu d'une soirée mondaine et d'un silence dont ce type de rencontres ont le secret, vous vous trouviez assis à côté de quelqu'un qui laisse échapper un rot très sonore ou, pire encore, un vent qui manque vous asphyxier ? Vous voyez, il n'y a rien à dire dans ce genre de situations. 

D'ailleurs, je ne sais pas non plus ce que je vais bien pouvoir dire à une collègue de travail qui a appris très récemment que l'enfant qu'elle porte depuis sept mois est atteint de spina bifida. Lorsqu'elle reviendra au travail, elle aura fait ou le choix, terrible, de poursuivre cette grossesse en sachant que son enfant sera handicapé ou elle aura pris la décision, tout aussi difficile, d'avorter. En France, une interruption médicale de grossesse (IMG) est possible jusqu'au terme de la grossesse; en Suisse, si j'en crois l'art. 119 CP, aussi : j'espère simplement que les praticiens ne s'arrêtent pas trop au libellé de cette disposition, qui requiert "le danger d'une atteinte grave à l'intégrité physique de la femme enceinte" et qu'ils sauront, le cas échéant, entendre son "état de détresse profonde"... 

En revanche, à la question de savoir si je tente un record de "non publication poppinesque", je réponds par la négative : mon temps n'étant pas élastique à l'infini, j'essaie simplement de concentrer mes quelques neurones sur mes examens qui auront lieu dans huit semaines, échéance qui requiert toute l'énergie restante après une journée ou avec les enfants ou au travail, le peu de temps libre étant mis à profit pour.. ne rien faire du tout ! 

Donc, à celle de savoir si vous serez là en octobre pour me lire à nouveau, que répondez-vous ? 

A bientôt si vous le voulez bien, 

14 commentaires:

  1. Aucun problème Madame Poppins. Tu resteras toujours dans mon agrégateur :-)

    Tu sais je crois que poser les "justes" questions est bien plus important que les réponses que les humains se donnent...

    Bonne route et bon été :-)

    RépondreSupprimer
  2. Tu es dans mon Netvibes et tu y restes même s'il ne se remettra qu'à clignoter en octobre!
    Bon courage pour les exams et le reste!

    RépondreSupprimer
  3. Moi aussi je te reste fidèle du fond de mon île perdue, ici et sur Cuk, même si je ne participe plus beaucoup. Il est ô combien difficile de maintenir un blog dans la durée.

    Et puis comme j'ai remarqué que tu soulignais régulièrement tes trente-huit bougies, je te propose de retenir que l'âge mûr est le plus beau de tous. On est assez vieux pour reconnaître ses erreurs passées, mais toujours assez jeune pour en commettre de nouvelles... (anonyme)

    A bientôt ici ou ailleurs !

    RépondreSupprimer
  4. Bonjour, et bienvenue sur ce blog qui est tien.

    Je m'interroge sur le point de savoir si, en fin de compte, les réponses ne sont pas à notre portée, mais que nos yeux ne les voient pas. Enfin, c'est une affaire, entre autres de sensibilité et de sensibilités.
    Il y a aussi des situations, comme quelquefois en mathématiques, qui sont sans réponse (cf infra)

    "Vous voyez, il n'y a rien à dire dans ce genre de situations." Sauf que nous ne sommes « des bêtes», enfin on essaie de nous le faire croire. Quand je vois le comportement de certains, je ne me pose pas de question, je sais.

    Bien entendu, tu seras la plus proche possible de ta collègue qui vit cette pénible situation, car il n'y a, sans doute, pas de réponse appropriée.

    A la question de ma présence dès octobre après ta réussite à l'examen, je n'ai pas de doute, je serai là.

    Bon courage, n'oublie pas de respirer, de prendre le temps.

    Bises.

    RépondreSupprimer
  5. je réponds vive les fils rss qui permettent d'accompagner le rythme de chacun :)

    RépondreSupprimer
  6. Je crois que nous serons nombreux au rendez vous, madame Poppins...et nous croisons les doigts!

    RépondreSupprimer
  7. Serai là sans faute, en vous souhaitant le meilleur d'ici là.

    RépondreSupprimer
  8. Bien sûr que je serai là...
    En vous souhaitant de réussir et surtout de tenir le choc (et je sais de quoi je parle !)

    RépondreSupprimer
  9. Bien sur que nous serons là. Mais avant, bon courage pour les révisions et tous nos vœux de réussite vous accompagnent pour l'examen.
    Tchoutchou

    RépondreSupprimer
  10. wahou ça fout la pression, tout ce monde qui t'attend pour Octobre !

    Pour ma part, tu es aussi dans mon netvibes et je guetterai ton premier billet avec impatience.

    A tout bientôt

    RépondreSupprimer
  11. Je pense fort à toi et te tiens les pouces.

    RépondreSupprimer
  12. Evidemment que je serai là... Quant aux questions, on ne peut que continuer à s'en poser ; quand bien même nombre d'entre elles sont sans réponse, se les poser contribue à nous maintenir alertes, vigilents, l'esprit ouvert aux mystères de la vie...
    Beaucoup de courage pour les deux prochains mois !!!

    RépondreSupprimer
  13. Ton fil RSS ne me lâche pas. Bon courage pour la suite.
    Bel été encore.

    RépondreSupprimer