mardi 7 mars 2017

Un-e interprète dans la salle ?

Je souffre de différents problèmes, le plus "handicapant" étant - selon mon entourage proche - mon aversion pour le téléphone puisqu'il faut un cas de force majeure majeure majeure pour que je décroche la cornette, détestant ne pas voir la personne dont j'entends la voix, ou ma démophobie (NDLR : "peur irraisonnée des foules") - selon moi puisqu'elle me fait fuir certains concerts ou des manifestations diverses pourtant réputées "sympas", toujours selon le même entourage proche et carrément bienveillant à mon encontre -. 

Au-delà de mes "virulents troubles psychiatriques", qui par bonheur ne m'empêchent pas de me planter devant 230 personnes pour parler seule sur scène durant 1h30, avec un certain plaisir et un certain talent je crois, je souffre d'un autre "problème", à savoir mon incapacité à comprendre différents émojis, qui, lorsqu'ils accompagnent les messages de mes contacts, me rendent à chaque fois perplexe, ne sachant comment les interpréter. 

Mon cas n'est pas totalement sans espoir, toutefois, puisque j'ai compris celui-ci 😊 ou encore celui-là 😡, le symbole étant alors clair je crois : des antonymes pour résumer.

En revanche, vous ne me ferez pas croire qu'il existe un sens univoque de ce "machin" 😛 ou de ce "truc" 😜, c'est impossible.  

Ca 😷 ça veut dire "je suis en milieu stérile en hôpital", "tu pues de la gueule" ou "je garde le secret, mes lèvres sont scellées" ? Mais alors, c'est redondant avec le singe 🙊, non ? 

💙💚💛💜 toutes ces couleurs, c'est pour être certain qu'un-e daltonien-ne verra effectivement ? Le symbole à lui seul devrait pourtant suffire, non ?  Ecrire en lieu et place "j'aime", "j'apprécie", "je suis reconnaissant-e", c'est trop compliqué ?

Ainsi, si vous aviez quelques lumières à partager avec moi à ce sujet, je vous en serais reconnaissante, lectrice, lecteur : est-ce que vous les utilisez, est-ce que vous les comprenez (tous), est-ce que vous les appréciez, est-ce que c'est pour vous (comme pour moi) une sorte de nécessité sociale ? Dites-moi tout !

A bientôt si vous le voulez bien,

21 commentaires:

  1. Pour moi, l'utilisation des émojis s'apparente à 2 contextes:
    - l'improvisation de quelque domaine que ce soit
    - la cuisine où on décide de l'utilisation d'herbes et aromates.
    De toute façon, il y a tellement d'émojis qu'il me parait illusoire d'en comprendre toutes les significations.
    Enfin, je constate que comme moi tu n'as pas fait "émoji première langue"

    RépondreSupprimer
  2. Pas question que j’utilise ces gadgets. Je préfère virer analphabète.
    Désolé si je chagrine quelques lecteurs/lectrices, mais je trouve ces zigougnifs ridicules ! C’est d’abord très laid, ça ressemble à quoi ces petites pastilles qui perturbent la page ? Ensuite, à part faire « haha » ou « pas-content » ces trucs n’ont pas de sens. Je trouve que cela témoigne du degré d’indigence que le fait d’écrire a atteint. Et aussi cela montre le niveau de flemmardise de celui qui écrit, euh… non, il n’écrit pas, il s’exprime !
    Ce qui est également incroyable c’est le paquet de pognon investit pour mettre en place ces niaiseries. Et tous les éditeurs de logiciels, grands comme petits, qui font des mises à jours spéciales juste pour en ajouter à leurs programmes ! Il y a de quoi être assailli par le doute.
    Ce que j’espère, c’est que ce sera comme les modes des synthés des années 80 et celle des scoubidous des années 60 : vite oubliées. Mais là, j’ai un doute, un gros.
    Ce qui est sympa, c’est ;-) et :-( et :-/ et :-o qu’on fait à la main, façon artisan. À part ces quatre-là… Et encore, à utiliser avec parcimonie.
    Mais peut-être que je n’ai rien compris au monde moderne et que je suis con ?

    RépondreSupprimer
  3. "toutes ces couleurs, c'est pour être certain qu'un-e daltonien-ne verra effectivement ? Le symbole à lui seul devrait pourtant suffire, non ? "

    Non.

    "Ecrire en lieu et place "j'aime", "j'apprécie", "je suis reconnaissant-e", c'est trop compliqué ?"

    Non plus.

    Je m'explique:

    Selon ce que j'en ai compris, les émoticônes ont été créés pour ajouter un message non-verbal au texte, et non à le remplacer. Cela permet d'intensifier le message et parfois de lui apporter une précision. Par exemple si j'écris: "Va te faire voir!", cela prend une autre dimension si j'y ajoute un :-) par exemple.

    D'une certaine façon, il me semble que l'émoticône ajoute un peur de non-verbal à la communication écrite.

    Et puis la variété et les couleurs permettent de mettre un peu de variété et de couleur dans le discours. Et cette phrase-là, y fallait la trouver!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Dom, ta dernière phrase elle est canon ;-)

      Supprimer
  4. Voilà, voilà ! Je n'ai rien vérifié et j'ai écrit trop vite : mes exemples ne sont pas des emojis mais plutôt des smileys. Cela ne change pas mon propos : smiley, emoji, émoticône c'est bonnet blanc et blanc bonnet.

    RépondreSupprimer
  5. Je rejoins totalement Dom (diantre, j'étais tellement débordé aujourd'hui que je n'ai pas pu répondre plus tôt - non, pas le chien!).

    Les émoji (d'ailleurs, vous avez vu, la Coop fait une promo "émoji"?), sont à utiliser en complément d'un texte et permettent de donner un autre sens à l'écrit. Il l'a très bien dit "va te faire ..." au lieu de "va te faire... :)" prends un autre sens.

    L'écrit ne permet pas (ou peu souvent) d'indiquer l'intonation (ou l'intention) d'un message. L'émoji permet d'éviter la mauvaise compréhension d'un message...

    RépondreSupprimer
  6. Je le savais, ma question était trop large : personne, PERSONNE pour me dire ce que signifient les machins mis en exemple.

    Ysengrain, j'adore ton constat "ne pas avoir fait émojis comme première langue"

    Kris, la mode des années 80 ? Elle revient en force et bientôt, les rues seront à nouveau remplies de vestes avec épaulettes, faisant passer toute personne pour un body-builder acharné ! J'admets ne pas faire grande différence entre émoji et smiley... Pas de quoi donc considérer que tu as parlé trop vite !

    Raff, quand je t'écris "t'es con", t'as vraiment besoin que je mette encore un ;-) à côté ? Et ce visage avec masque sur le visage, il me "dit" quoi ?

    Je crois que je vais vous laisser pour faire un billet super méga juridique, ça sera plus simple ! Pour tout le monde !

    A bientôt, bande de nazes (je mets un ;-) ou vous avez compris ce que je veux dire ? :-))) (j'ai épuisé mon quota du jour...)

    Bises et merci de la visite, au plaisir de vous retrouver demain j'espère !

    Dom, je suis d'accord avec toi : il m'arrive aussi d'ajouter un smiley qui cligne de l'oeil pour dire (au cas où la personne ne me connait pas assez pour comprendre que je plaisante ou si j'ai un doute sur la manière dont elle pourrait percevoir mon message) mais j'aimerais comprendre la valeur ajoutée de ce visage qui tire la langue en clignant de l'oeil : que me dit la personne qui l'utilise ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est vrai que tu posais une question précise. Concernant le visage qui tire la langue en clignant de l'oeil, eh ben... je pense qu'il ne veut rien dire de précis. En fait, si tu ne fait jamais ce genre de grimace, dans la vraie vie avec ton vrai visage, tu n'as probablement pas beoin d'utiliser l'émoticône en question.

      Maintenant, imagine que quelqu'un avec qui tu discutes face-à-face te dise (par exemple) "Ce festival de Cully, c'est vraiment trop de la balle de la mort qui tue" et ponctue par la grimace en question... Est-ce que tu vas lui demander le sens profond de ladite grimace?

      Maintenant, si l'émoticône t'es adressée comme ça, non accompagnée de mots, j'imagine qu'il ne faut pas lui chercher un sens précis; ou alors poser la question à l'expéditeur, ne fût-ce que par un "?", qui, sans être un émoticône, en a un peu la même fonction lorsqu'il est isolé.

      Quand au visage qui porte un masque hospitalier, il m'est arrivé de l'utiliser en informant ma cheffe que j'étais malade et ne venais pas travailler. Dans ce cas, il s'agit juste d'une illustration, comme on pourrait joindre une photo ou un dessin par exemple. Ça n'ajoute ni ne précise rien de plus que le texte, mais ça orne.

      Supprimer
  7. Zut, Dom, on ne peut pas mettre de pouce levé en commentaire... je vais donc superbement ignorer les "images" que je ne comprends pas et tant pis si je passe à côté de quelque chose ! Par chance pour moi, mes lectrices et lecteurs manient davantage le verbe que les raccourcis dans leurs commentaires, merci à toi !

    Belle soirée, à bientôt !

    RépondreSupprimer
  8. Aiguisé par la curiosité, je suis allé lire les articles de Wikipedia sur les émoticônes, les emojis et les smileys.

    J'y ai appris que "émoticône" (v.f. de l'anglais "emoticon") et formé de "émotion" et "icône". Alors que le mot japonais "emoji" signifie littéralement "image" (e) + "lettre" (moji); donc pas d'émotion, bien que l'on y trouve les même trois lettres "emo".

    RépondreSupprimer
  9. Pourquoi "tékon" en exemple? :)

    RépondreSupprimer
  10. Oui Dom? :)

    C'est humoristique: Mââââââme Poppins à répondu à mon message en écrivant "Quand je t'écris "t'es con"......" :)

    RépondreSupprimer
  11. Dom, je plaisantais avec Raff, il y avait là un bout de private joke.

    J'ai un peu "honte" : je n'avais même pas pensé à lire les wiki sur ces deux termes, honte à moi !

    RépondreSupprimer
  12. Raff, et l'orthographe, t'as oublié l'orthographe. Moi non plus, je n'avais pas suivi, parce que entre « tékon » et « t'es con » ce n'est pas la même chose. Mais pas grave.
    Madame Poppins, j'avais limité mon exemple de modes cucus (comment ça s'écrit ça ?)* à celle des synthétiseurs pour les années 80 et aux scoubidous pour les années 60, je ne voulais pas évoquer les modes vestimentaires.
    Pas grave, l'essentiel c'est qu'on soit joyeux !
    * Dans le dico : cucu ou cucul, les deux sont admis : « redoublement hypocoristique ». La vache !

    RépondreSupprimer
  13. Oui bon ! J'ai comme l'impression d'être largué là !

    RépondreSupprimer
  14. Je kon-firme!

    Oh oui Kris, le Tékon c'était (pour le coup) un clin d'oeil à Dom qui a souvent écrit comme cela sur cuk...!

    Tu m'étonnes qu'avec cela on s'y perd :)

    RépondreSupprimer
  15. Ça y est, ça va être de ma faute...!

    RépondreSupprimer
  16. Ah ben, c'est comme ça! C'est souvent la faute de celui karienfé! :)

    RépondreSupprimer
  17. Je vous sers quoi, une bière, une tisane, un verre de vin, une citronnade ? Non, non, restez, j'aime bien l'idée que mon blog soit un peu comme (à choix) le dernier salon où on cause et le café du commerce où on se dispute (éventuellement).

    Merci pour cette tranche de rires en vous lisant, c'était excellent mais oui, Dom, tout est de ta faute ;-)

    Kris, pas grave, ça va passer !

    A bientôt, que la journée vous soit douce.

    RépondreSupprimer