vendredi 8 février 2008

L'art de vivre

Chercher une jeune fille - un jeune homme au pair vire au parcours du combattant lorsque
a) on n'a pas de piscine privée
b) on ne dispose pas d'une vue imprenable sur le lac
c) on vit "loin" d'une grande ville (25 minutes, pensez donc !)
d) on ne met pas à disposition une voiture !

Ainsi, après avoir noué différents contacts tout à fait prometteurs, les candidat(e)s se sont désisté(e)s pour les raisons suivantes :
- "finalement, je vais aller à Vienne" (moi en voix "off" : ouais, ben c'est pas là que tu vas apprendre une langue étrangère puisque tu es déjà germanophone)
- "j'ai décidé d'aller dans une famille en Espagne, qui ne parle que l'espagnol, que je ne parle pas du tout, ça va me permettre de faire plein de progrès" (c'est sûr, la communication avec les enfants va être simple et je te dis pas ta tête quand tu devras acheter une aspirine...)
- "j'ai bien réfléchi, je ne veux plus devenir au pair" (fallait peut-être réfléchir avant de poster ton dossier)
- "j'ai pas râté mes examens, je continue ma formation" (t'as bien raison, je comprends)
- "c'est trop loin de chez mes parents" (évidemment, si à 20 ans, cela t'angoisse de partir à 800 km de ton lit et de ta maman, vaut mieux pas venir chez nous)
- "j'ai choisi une autre famille, elle a une femme de ménage, je n'aurai pas besoin de nettoyer" (là, je ne peux pas "régater", l'au pair doit faire un brin de ménage)
- "je pense que je n'apprendrai pas correctement le français chez vous puisque vous parlez allemand avec les enfants (évidemment, si tu as l'intention de ne jamais causer avec Mister, qui est francophone....)
- "j'ai trouvé une famille qui propose un salaire beaucoup plus élevé que vous" (ok, je reprends contact dès que j'ai gagné à l'euro-millions ce soir)
- "je ne viendrai pas, j'ai appris ce matin que je suis enceinte !" (mes félicitations, je suis ravie que... cette découverte ne se fasse pas une fois le job commencé).

Ce soir, je suis un peu découragée... trois fois rien, hein, juste cette petite phrase qui me tourne dans la tête : "l'art de vivre, c'est passer chaque semaine quelques heures à ne rien faire d'utile".

C'est "kitch", c'est cliché : n'empêche, là, tout de suite, je peine à me souvenir de la dernière fois que j'ai eu des heures juste à "perdre", pour moi et mon nombril... Pourtant, je saurais quoi en faire, de ces heures...

Et vous, vos heures "inutiles", elles existent ?

A bientôt si vous le voulez bien,

13 commentaires:

  1. Je vois que ça ne s'arrange pas, ta recherche ! C'est quand que ta dernière perle te quitte ?
    Je t'envoie encore une dose de courage pour les prochaines semaines ...

    Tineke

    RépondreSupprimer
  2. Et comment !
    Et on ne me les prendra pas, ces moments-là... (tant que je peux en tout cas) (mais je me débrouille plutôt bien, étant glandouillouse de nature !!!)

    Bon courage à toi en tout cas...

    RépondreSupprimer
  3. Ma pauvre! Tu n'a pas de chance! Et mettre une annonce dans un journal (suisse)allemand?

    Pour les heures perdues... Oui il y en a, surtout quand je devrais écrire mon travaille de diplome alors que je surf sur les blogs!

    RépondreSupprimer
  4. Mary Poppins, dis-moi, l'au-pair qui te quitte, elle aurait pas une super copine ? Moi qui ne cesse de penser à vous, à cette recherche effrenée, vu que la date approche... Pfiou, je croise les doigts, fais des tresses, te tiens les pouces !
    Bises

    RépondreSupprimer
  5. Bon j'ai un ami qui vous un amour immodéré pour les architectes suisses.

    Bon là semaine dernière il pensait à passer les 5 prochaines années de sa carrière dans un cabinet anglo-saxons mais qui sait.

    Bon ok il aime pas les enfants.

    Pour ma part, la Suisse est un pays qui m'attire de plus en plus mais j'ai pas vraiment le profil pour un séjour au pair. Et puis il faudrait démystifier tout ce que le nom Mme Poppins peut cacher. Je crois que je ne suis pas prêt.

    Bon courage à vous et à bientôt.

    Nouwanda

    RépondreSupprimer
  6. Mon Dieu les fautes.
    "Vous" voue ça serait mieux

    "là" la

    J'ai honte.

    Nouwanda

    RépondreSupprimer
  7. Alors, là, je ne comprends plus le monde : je rentre d'heures "perdues" (mais tellement agréables, merci pour cette soirée....) et je trouve un message d'un candidat qui me dit que "ouah, c'est super, j'étais parti de l'idée que le salaire serait encore moins élevé, c'est cool, je viens en principe vous voir mercredi" !

    Tenez-moi les pouces, faites des tresses, croisez tout : j'ai une candidate qui vient dimanche et un candidat qui vient mercredi.... A suivre donc parce que la perle, elle a des copains, qui sont comme elle : ils ont de la suite dans les idées et font déjà tous des trucs qu'ils aiment et donc, un plan "au pair" ne rentre pas dans leur créneau en ce moment, dommage !

    Nouwanda ;-) il est vrai qu'aimer un tant soit peu les enfants serait quand même un plus pour être au pair ! Parce que moi, les architectes suisses....

    Tineke, la perle part fin mars et j'ai l'impression que c'est "demain" !

    Je rêve, bravo, t'as raison, faut être "glandouille", c'est une grande qualité !

    Claire, allez, tu reviens me lire quand tu auras fini ce travail, nom d'une pipe !

    Mémère Cendrillon, je te le dis : quand Mini et Junior n'auront plus besoin d'au pair, je serai la reine du recrutement et je fais DRH dans une grande boîte ! Tu viens faire la formation ?

    RépondreSupprimer
  8. Moi j'ai cette fâcheuse tendance à gâcher mes "heures perdues" à essayer de pas les perdre et à travailler. Du coup, des monstres stress, qui s'accumulent à cause de la fatigue.
    Il y a quelques années, dès que je me sentais stressé, je prenais une journée de congé. Rien de tel.
    Maintenant j'arrive plus. C'est dommage. Coacoa me faisait d'ailleurs remarquer cela hier et du coup j'ai pris mon samedi: pas de boulot, mais un (deux) bon(s) petit(s) verre(s) de vin....

    RépondreSupprimer
  9. Remarque hors propos :

    C'est marrant mais à lire le post de Mirou, je constate que "ce blog à dimension humaine" rassemble des gens qui se connaissent dans la vrai vie et d'autres pas du tout (bon je me doutais un peu que Mister et Mme Poppins se connaissaient mais bon).
    Du coup, mon esprit est soudainement interpellé au niveau du vécu. Je me demande dans quelle mesure la vie virtuelle et son coté intime influence les relations que vous avez avec ces gens que vous connaissez dans la vraie vie.
    Y a t-il plus de communication ? illusion de la communication ? Ecris ton vraiment pour communiquer ? Pour se raconter ? Pour le plaisir d'écrire ?

    Bon c'est un sujet éculé mais c'est se qui me passait par la tête cet après-midi.

    Bonne fin de WE

    Nouwanda

    RépondreSupprimer
  10. ben moi j'ai un mémoire à rendre à mi avril et je surf de blog en blog !!!

    RépondreSupprimer
  11. je croise pour vous

    et quand tu auras fini on y ira flaner plein d'heures inutiles... espérons


    bises


    Pascalou

    RépondreSupprimer
  12. Mercredi c'est après-demain...
    On croise les doigts par ici !
    En espérant que cette fois...

    Bises, bises, bises

    Anneciel, lectrice trop occasionnelle

    RépondreSupprimer