lundi 13 août 2007

La porte

A mes yeux, un blog, c'est un peu comme un salon, une bibliothèque, une cuisine, un hall, une chambre, une salle de bain ou même une disco, pourquoi pas : un endroit dont on pousse la porte pour entrer.

Le net étant infini, derrière cette porte, on trouve des livres, des récits, des personnages, des musiques, des pensées, des cogitations, des coups de gueule, des photos, des témoignages, des délires ou encore des confidences.

Cette porte, une fois poussée, en dévoile une seconde : les commentaires. Pour laisser un message, pour faire un petit signe, pour confirmer ou infirmer, pour informer, pour rire ou critiquer.

Cette seconde porte, certains ont choisi de la "maîtriser" : le commentaire envoyé par l'invité de passage ou l'habitué n'apparaît qu'une fois accepté par le blogeur, tandis que d'autres encore préfèrent l'instantané, l'écrit venant immédiatement se mettre sous le texte original.

Lecteur et "posteur de commentaire", qu'en penses-tu ?
Maître du lieu "blog", pourquoi avoir choisi l'un plutôt que l'autre ?

A bientôt si vous le voulez bien,

22 commentaires:

  1. Le blog étant une plateforme d'expression, sur le mien, je ne vois pas l'intérêt de modérer les commentaires. Chaque commentaire apporte son eau au moulin de la reflexion et de l'échange.
    (sans transition, j'aime assez les commentaires hasardeux qui allient pipi, caca, sperme et sodomie mais je n'ai malheureusement jamais eu l'occasion d'en avoir... regrets...) ;)

    RépondreSupprimer
  2. Pour ma part, j'aime bien la porte ouverte. Mais bon.. tout cela doit un peu être fonction du type de propos qui fait l'objet de commentaires. Tout comme vous, Miss Poppins, j'entretiens des propos de tous les jours. Je n'aurais aucune motivation pour pré-approuver de futurs commentaires.

    Cela dit, j'aurais bien compris la nécessité d'une certaine censure, après avoir relu mon commentaire dans votre billet précédent...

    Non... Moi, ce qui m'indispose, ce sont les codes de sécurité que je n'arrive jamais à déchiffrer.

    YU8EM8$B

    RépondreSupprimer
  3. ;-)))) Postez donc, Omo-Erectus, sur le blog de Schizozote, qui déplore n'avoir, parmi ses commentaires, un mélange hasardeux qui allie pipi, caca et sperme !

    Schizozote, je suppose que ceux qui modèrent les commentaires ont trouvé un jour des propos tellement "hard" qu'ils n'ont pas goûté (hypothèse).

    Allez, à nous trois, trois fuseaux horaire mais presque en même temps dans ce "salon" !

    Merci pour la visite,

    RépondreSupprimer
  4. De mon côté je ne censure pas, mais je n'ai pas découvert la fonction sur blogspot qui permette à mes visiteurs de laisser un commentaire directement visible et de recevoir en même temps un courrier dans ma boîte aux lettres électronique me signalant l'arrivée d'un commentaire par chez moi.
    Cela me permets de mieux la réponse aux commentaires (j'ai trois blogs...).
    Jusqu'à présent un seul commentaire n'a pas été autorisé : il s'agissait d'un hoax.

    RépondreSupprimer
  5. J'ai "modéré" les commentaires à une époque, lorsqu'un furieux que je ne nommerai pas (pas fou !) s'est mis à laisser cinq commentaires de vingt pages par jour, ne contenant que des insultes contre moi (ce dont je me foutais) mais aussi contre deux ou trois jeunes femmes fréquentant mon blog (ce que je ne pouvais tolérer).

    Mais, depuis qu'on a réussi à s'en débarrasser, les commentaires sont libres chez moi.

    Anange : vous allez dans "paramètres", puis "commentaires" et, là, en bas de la page, vous entrez votre adresse mail où on vous dit de le faire.

    RépondreSupprimer
  6. Je ne modère pas non plus les commentaires sur mon site. Premièrement car chacun est libre de dire ce qu'il veut (et que si le commentaire est déplacé, il est vite supprimé) et puis il y a "si peu" de commentaires sur mon site qu'il ne me semble pas nécessaire de les modérer.

    La liberté d'expression est un droit fondamental, je ne me sens pas l'âme dictatoriale pour le brider, même sur internet. Ca c'est l'affaire des chinois, pas la mienne.

    Omo-Erectus, je hais tout comme vous les codes de sécurité... CA M'AGACE !!! Mais c'est aussi compréhensible, au vu de tous ces robots qui peuvent polluer un billet avec facilité et quelques centaines de commentaires à la minute.

    RépondreSupprimer
  7. Eh oui, ça, j'ai vu !

    Plus de 450 commentaires ou disons plutôt de pubs pour pilules bleues et annexes sur mon blog. Il a fallut supprimer tout ça via la base de données (j'y connais rien, merci à mon hébergeur) et installer un PlugIn de sécurité (merci à MrTuTu).

    Toutefois, je reste dans l'optique que chacun puisse librement écrire ce qu'il veut, quand il veut, même anonymement, et à moi de faire le ménage si ça dérape.

    Cela dit, encore une attaque comme ça et je risque bien de changer d'idée.

    RépondreSupprimer
  8. J'aime l'idée du spontané, de découvrir directement sur mon blog les commentaires laissés, bref, j'aime laisser la porte ouverte, sachant qu'on n'est à l'abri de rien, ni sur Internet, ni ailleurs d'ailleurs.
    J'aime aussi savoir que rien n'est définitif, que tout peut changer, que c'est moi qui peux gérer cet aspect-là des choses.
    Bises

    RépondreSupprimer
  9. Bon, je viens d'aller chez Schizozote, dans l'idée de lui laisser un message sodomie-caca (mais pas les deux en même temps, si possible) et, franchement, vu le genre de messages qu'elle publie, c'est pas facile-facile...

    RépondreSupprimer
  10. Lberté d'expression…

    Ben voyons…

    Quand un gars vient chez vous faire des appels au meurtre par rapport à d'autres religions, quand les gens pour une raison ou une autre commencent à s'insulter, elle a bon dos la liberté d'expression.

    J'ai eu des trucs incroyables sur Cuk.ch. Par exemple des gars qui écrivaient des commentaires racistes au nom d'autres gens.

    Donc on a mis une inscription obligatoire.

    Et on fout dehors s'il faut foutre dehors.

    Comment, vous appelez ça bannir? Moi foutre dehors.

    Cela est arrivé cinq fois en presque six ans je pense, avec des dizaines de milliers de commentaires (centaines de milliers?). Mais l'une de ces fois, ça a été une veille nuit et jour pour supprimer les messages après messages d'un gars cinglé qui postait sous diverses inscriptions.

    Le jour où j'ai su de qui il s'agissait, je lui ai simplement écrit sur sa boîte privée, sous son vrai nom "Bonjour Monsieur, xxx, comment allez-vous "?

    Le gars n'a plus jamais rien fait.

    Parce qu'en plus, j'ai constaté que ces gens sont souvent des lâches, l'anonymat leur va bien.

    Alors liberté d'expression, pourquoi pas? Mais pas totale. Et éventuellement en sachant qui vraiment écrit quoi.

    Je vous informe juste (tu confirmes Mme Poppins) que vous êtes responsables de ce qu'on peut trouver sur votre site.

    Que vous pouvez être attaqué si l'on trouve des propos racistes par exemple, même s'ils ne sont pas de vous.

    RépondreSupprimer
  11. Je ne modère pas non plus chez moi car je pars du principe que c'est une forme d'atteinte à la liberté d'expression MAIS (parce qu'il y a un mais) j'ai déjà supprimé un commentaire insultant ainsi que deux autres qui n'étaient qu'une publicité gratuite pour leur blog respectif sans correspondance directe avec le texte que je venais de mettre en ligne.
    Mais je dois avouer que je trouve les bloggers bien plus courtois, en majorité, que les "vrais" gens...

    RépondreSupprimer
  12. Pas de modération non plus sur le muret, j'aime la diversité des commentaires, comme un endroit unique où tout est possible, où tout peut être dit, dans des styles variés. En un peu plus d'un an, j'ai annulé 2 commentaires mais plus par peur de voir d'autres personnes blèssées.

    RépondreSupprimer
  13. Anange, trois blogs : mais comment fais-tu ? Ca serait pour moi mission impossible, y a déjà moi, mon autre moi, mon alter ego, mon sur-moi sur ce blog, ça fait déjà assez de monde à "gérer" ;-)

    Alors, t'as trouvé comment modifier grâce à DG ?

    Didier Goux, voyons, ces insultes, le fruit d'un malentendu ? Quant aux textes de Schizozote, un seul aurait permis un message "pipi-caca" : celui où elle avait lancé le jeu d'écrire un texte sur la base des commentaires laissés. Mais pour le surplus, il est vrai que ça serait dommage de laisser une telle "missive" : la qualité de ses textes ne s'y prête pas du tout (à mon avis).

    KHannibal, peut-être que si des milliers de personnes postaient, je devrais modérer mais en même temps, justement, quand il y a des milliers, cela devient un job à plein temps, non ?

    François, vous avez dû "déguster" pour en arriver à faire une "veille", histoire d'effacer les messages au fur et à mesure ! Quant à trouver l'adresse et le nom de quelqu'un informatiquement, je n'en serais pas capable : j'espère donc que cela ne me sera jamais nécessaire !

    Edgar, et avec tout ça, vous n'avez pas décidé d'essayer les super pillules ? Vous êtes difficile à convaincre, vous !

    Plum', je trouve aussi que les gens sont très courtois, globablement et c'est bien agréable : le fait de ne pas partager une opinion ne veut pas encore dire qu'il soit nécessaire d'être grossier.

    Fée, il est vrai que votre lectorat semble très diversifié ! Et c'est aussi ça qui en fait la richesse, même si à la base, c'est la qualité de vos textes !

    Pour ma part, j'ai effacé un seul message à ce jour : il donnait un lien sur un site.... rempli de femmes aux gros seins et j'ai horreur des femmes aux gros seins ;-)

    RépondreSupprimer
  14. Pas de modération chez moi :
    1. j'aime assez l'idée que chacun puisse écrire ce qu'il veut, tant que ça ne dérape pas.
    2. Je n'ai pas grand'chose à modérer voyez-vous, je n'ai eu que trois com' à ce jour. C'est ma faute d'ailleurs : je ne fais qu'expédier mes visiteurs vers d'autres sites !

    Je viens de vous découvrir, Madame Poppins et je vous lis depuis queques jours, je tenais à vous le faire savoir.

    RépondreSupprimer
  15. Perduedanslecouloir, tout d'abord, soyez la bienvenue dans mes tribulations, je suis ravie que vous vous soyiez "perdue" par ici : maintenant, vous avez des commentaires à modérer, je viens d'en laisser de totalement mauvais goût chez vous ! ;-)

    Petite question : comment on fait pour obtenir un flux rss chez vous ? Je n'ai pas trouvé la petite "case" à cocher !

    RépondreSupprimer
  16. J'en suis venue à modération des commentaires depuis le jour où j'ai cru que j'allais me retrouver avec un procès sur le dos, de la part d'une personne publique française que je ne connaissais même pas! Ceci pour un com qui n'avait pas plu.

    Je déteste cette modération. Vis-à-vis des commentateurs, mais aussi parce que cela demande beaucoup de disponibilité. Avant je partais une semaine et laissais les commentaires venir. La modération c'est le côté chiant du blog. Mais je ne suis plus prête à courir un tel risque pour un blog qui n'est pour moi qu'un jeu.

    RépondreSupprimer
  17. Sans modération actuellement, mais si nécessaire je suivrais Sugus ou François : la liberté d'expression ne s'use que si l'on s'en sert correctement et ne doit pas laisser libre cours à n'importe quelle dérive pouvant en effet entraîner l'auteur du blog plus loin qu'il ne pensait aller et ceci contre son gré

    RépondreSupprimer
  18. Modération, sauf pour ceux qui ont déjà posté 2 fois, évitant ainsi les mauvaises surprises, les commentaires vides de sens (course aux liens!) et quelques insultes de détraqués!

    RépondreSupprimer
  19. Je "vois" que la modération n'est jamais un premier choix : on y vient parce qu'on a fait de "mauvaises" expériences (et la tienne, Sugus, est de taille ! Mais des noms, des noms ;-) c'était qui, Paris Hilton ?

    J'espère n'avoir jamais la mauvaise surprise de voir mes tribulations polluées par de mauvaises intentions.

    Michelle, bienvenue ! Au plaisir de te revoir, même si je ne sais pas (encore) dit "bonjour" en viétnamien !

    RépondreSupprimer
  20. Des noms???
    Ben non, c'est justement son nom dans un com qui a attiré son attention.

    RépondreSupprimer
  21. Je précise : mon blog "n'a pas été pollué par de mauvaises intentions". Le com qui m'a valu cette mauvaise aventure était juste une description d'une réalité... trop réelle.

    RépondreSupprimer
  22. Perduedanslecouloir29 août 2007 à 23:26:00

    Madame Poppins,
    On ne trouve pas de flux RSS chez moi parce que je ne sais pas comment en mettre.
    Je n'ai pas cherché non plus.
    A vrai dire, ça me paraissait assez présomptueux de croire que quelqu'un aimerait mon blog au point de vouloir être toujours au courant de ce que j'y raconterais...

    Mais, promis je m'en occupe dès demain !

    Très cordialement.

    RépondreSupprimer