lundi 10 septembre 2007

Au-delà de l'écorce

La noix de coco est un fruit étonnant : qui se douterait que sous une écorce rugeuse et dure se cachent un jus sucré, un "coeur" tendre ?

Le litchi, lui aussi, est d'apparence banale alors que son intérieur est fondant et agréable.

Peut-être que l'être humain est pareil : parfois, sous une "carapace", un air décidé se trouve une personnalité moins sûre d'elle qu'on ne le croit. Tenez, Madame Poppins : affichant ses 37 balais, ses grands pieds, sa grande gueule et ses plaisanteries à deux balles, qui se douterait qu'elle puisse être très intimidée lorsqu'elle arrive dans une soirée et qu'elle tremble lorsqu'elle apprend que quelques invités, d'elle encore inconnnus, se réjouissaient déjà de faire sa connaissance ?

De prime abord, personne.

Mais à la différence du litchi, dont on dit qu'il est plaisant et délicieux, elle craint que les invités, une fois en sa présence, ne la voient comme un durian, réputé pour avoir "une odeur particulièrement forte considérée par beaucoup d'Européens comme peu agréable".

Le fait que dans le sud-est de l'Asie, des milliers de gens apprécient ce fruit ne change rien à son stress. Sinon, elle aurait osé proposer en particulier à deux convives de venir manger un soir "à la maison".

J'vous jure, cette nana, c'est pas un fruit, c'est une cruche !

20 commentaires:

  1. Une autre cruche, de sang bleu celle-là, Princesse de son titre, ne veut pas rencontrer d'autres personnes, car elle sortait de sa zone de confort... Du coup elle prévoit plein de choses à faire dès 15h TAPANTES pour obliger son homme à la ramener loin de ces étrangers...

    Du coup, elle oublie le temps avec son prince charmant, et avec un sourire infini, elle prolonge son après midi.

    Elle fut si enchantée qu'elle remercia de lui avoir apporter un peu de bonheur dans sa vie de Princesse stressée... Personne ne l'attendait, personne ne la connaissait, et fut si angoissée. Elle n'est pas avocate, elle est "juste" psy ... les cordonniers sont vraiment les plus mal chaussés ...

    RépondreSupprimer
  2. Décidémment, faut qu'on aille boire une bière, elle et moi : on va pouvoir développer des stratégies
    a) de "je vais pouvoir vaincre le stress par mon moi intérieur"
    b) de "je cache mon stress par un baratin d'enfer" !

    Enfin, non, faut que les mecs viennent aussi : vous aurez de quoi rire, de nous !

    RépondreSupprimer
  3. lol, joli post, j'ai l'impression que tu écrivais sur moi, même âge, même taille, grosse écorce, une odeur peu amène (comment tu sais), par contre cruche, ça je ne vois pas...

    bises

    RépondreSupprimer
  4. Nathpointg, j'aurais dû conclure en disant que "c'est un fruit : une pomme" ? ;-) Attends, te fâche pas, me mets pas une pêche dans la poire, ok ?

    Tu chausses aussi du 40 ? ;-)

    RépondreSupprimer
  5. Que Madame Poppins soit durion, lytchee, pomme ou avocate, je parie qu'à la lecture de ce commentaire deux grosses légumes rouge-tomate ont la patate.

    :-)

    RépondreSupprimer
  6. c) de "je descends la bière tout sec, je ne le supporte guère, mais on ne verra rien"

    hips...

    RépondreSupprimer
  7. Perso, je chausse du 41. Qui dit mieux ?

    J'ai le même type d'angoisses dans les mêmes circonstances, sauf que chez moi, ça se traduit par de la transpiration : je me liquéfie littéralement, et même en hiver !

    Très très embarrassant...

    RépondreSupprimer
  8. Si elle est une cruche, c'est une cruche pleine, à coup sûr...
    Et je doute que ce soit une cruche d'ailleurs, parce qu'aussi souvent qu'elle aille à l'eau, jamais elle ne nous les casse...

    RépondreSupprimer
  9. J'ai pas dû trouver le bon casse noix (si j'ose dire) en ce qui me concerne.

    Je suis encore et toujours à m'enfermer dans ma coquille et j'angoisse à la seule idée de rencontrer des gens inconnus... ou pas d'ailleurs, même si c'est chez moi.

    Faut que je me soigne, y'a pas photo...

    RépondreSupprimer
  10. Bonjour,

    la cruche je la veux bien tous les soirs à ma table ;-)elle cordialement invitée....

    Cela dit quand on attend beaucoup d'une rencontre...
    veux tu que je te rappelle un petit épisode : une famille de trois parisiens, presque quatre avec un spatio en gestation prenant le train vers une famille suisse dont nous n'avions rencontré qu'une seule fois la dame... hein, imagines un peu la tête du père de famille français... au début ... hein pas après sa plongée dans le lac... :-)

    d'énormes bises
    car finalement de ces moments d'adrénaline et d'inconnu peuvent sortir de très très belles amitiés... y'a des bons stress non?!

    heuh je penserai à me le dire en mantra avant mon ouverture de colloque dans deux semaines et surtout pendant le déjeuner placé....

    a toute

    avec d'énormes bises à toute la famille

    Pascalou

    RépondreSupprimer
  11. Nous sommes tous des noix de coco allemandes !

    RépondreSupprimer
  12. Tel un ogre, je suis plutôt semblable à un oignon, personnellement.

    RépondreSupprimer
  13. Perduedanslecouloir, pour toi, je propose la pierre d'Alun!:-)
    Comprenne qui peut...

    RépondreSupprimer
  14. parce que 40 tu trouves que ca fait de grands pieds ??? Bon, ca depend combien tu mesures ....

    contente de te relire ;-)

    bisous
    Lunap

    RépondreSupprimer
  15. Et que dire du mec qui trouve si joli un billet de blog qu'il n'ose même pas émettre un commentaire flatteur de peur de ne pas trouver la bonne formule ?

    RépondreSupprimer
  16. Ah, ça peut pas être moi, je chausse du 38. Ouuuf. Pask'on était pas loin quand même.
    (naaan, en vrai chu pas "grande g...", plutôt petite souris t'vois...)

    RépondreSupprimer
  17. Finalement, je vois que qui se ressemble s'assemble : on est un joli bunch de gens qui se posent trop de questions, hein !?

    Perduedanslecouloir, faut juste prévoir des rendez-vous en hivers, en suisse, par moins dix degrés....

    Arpenteur, votre commentaire... touchée !

    Edgar, faut vous soigner : on avait prévu de se rencontrer un jour sur une place de jeux, je vous rappelle !

    Pascalou, et je vous sais encore gré aujourd'hui d'avoir osé ce que je n'aurais jamais osé ! Vous êtes trop la classe, la Pascalou family ! Et courage pour le colloque...

    Didier ;-)

    Mirou, faut faire comme moi : ne pas réfléchir et cliquer sur "publier" avant d'avoir relu....

    STV, si je pleure en vous lisant, c'est de rire et ça, c'est tellement précieux !

    François, Axe, ça le fait moins bien, hein ? ;-)

    Je rêve, finalement, c'est parfois l'emballage qui change mais les "angoisses" sont les mêmes à ce que je vois... courage !

    RépondreSupprimer
  18. Je suis heureux de voir que vous ne vous êtes pas comparée à une poire, ce qui aurait été plutôt ordinaire, voire vulgaire. C'est toujours un plaisir de lire l'exotisme de vos états d'âme. Mais je m'abstiendrais de dire que je profite de vos malheurs...

    RépondreSupprimer
  19. Ce bref réveil, en fait, si mes "malheurs" pouvaient faire juste sourire un peu, l'objectif est atteint : prendre du recul ! Mais il est vrai que l'idée d'être une pomme ou une poire n'est pas très engageant !

    RépondreSupprimer